• Docteur Marpeau

Ablation de l’utérus, quelles conséquences sur le corps des femmes?

Mis à jour : mai 13


Définition

Hystérectomie : nom féminin. Chirurgie - Ablation de l’utérus.

L'hystérectomie est un acte chirurgical qui consiste à enlever tout ou partie de l’utérus. Elle peut également impliquer la suppression du col de l'utérus, des ovaires, des trompes de Fallope et d'autres structures environnantes.




L'hystérectomie ou ablation de l’utérus, est une des interventions les plus fréquemment pratiquée en chirurgie gynécologique.


C'est dans le cas de maladies bénignes non cancéreuses responsables de douleurs ou de saignements gynécologiques que l'on propose le plus souvent l'ablation de l'utérus. Les pathologies habituellement concernées sont :

  • les fibromes utérins;

  • l'adénomyose, aussi appelée endométriose de l’utérus;

  • parfois recommandée dans le traitement chirurgical des descentes d’organes ou prolapsus;

  • les cancers gynécologiques : le cancer du col de l’utérus, le cancer du corps de l'utérus et le cancer de l’ovaire.


L’hystérectomie est le plus souvent pratiquée par voie cœlioscopique, une technique chirurgicale mini-invasive, qui permet une récupération rapide.


Qu’est-ce que la cœlioscopie?


Les patientes s’interrogent souvent sur les conséquences que cette opération aura sur leur corps, leurs hormones, la qualité de leur vie sexuelle.


Toutes les réponses à vos questions sur la vie après une hystérectomie ou ablation de l’utérus dans cet article.



Arrêt définitif des règles


L’objectif principal de l’hystérectomie est de traiter les symptômes pénibles du cycle menstruel tels que:

  • douleurs,

  • règles hémorragiques,

  • saignements entre les règles.

Ces symptômes sont le plus souvent provoqués par des pathologies non cancéreuses de l’utérus qui se révèlent après 40 ans.

L’ablation de l’utérus sera alors discutée après échec des traitements médicamenteux simples comme la pilule ou le stérilet hormonal.


Après l’ablation de l’utérus, vous n’aurez plus jamais de règles ni de saignements gynécologiques et plus aucune douleur liée à votre pathologie utérine.

Vous n’aurez donc plus besoin de contraception hormonale ou non-hormonale.


De plus, si vous avez eu une hystérectomie totale, c’est à dire l’ablation de l’utérus et du col de l’utérus, les frottis du col de l’utérus ne seront plus nécessaires.





Non, Vous ne serez pas ménopausée


Dans la grande majorité des cas, l’hystérectomie est réalisée pour une pathologie bénigne. Les ovaires sont laissés en place s'ils sont normaux.

Ils continueront donc à fonctionner, comme avant l’opération, et à vous apporter les hormones nécessaires à votre qualité de vie.





En pratique, cela signifie que votre cycle hormonal continuera normalement. Vous aurez une ovulation par mois et des taux normaux d’hormones féminines dans le sang, œstrogène et progestérone.

Vous n’aurez donc pas de bouffées de chaleur, pas de sécheresse cutanée ou vaginale, pas de fragilité osseuse, suite à cette hystérectomie.

La seule différence sera la disparition de vos règles et de vos douleurs.

La ménopause surviendra comme pour les autres femmes vers 52 ans. Et, si à ce moment-là des bouffées de chaleur vous gênent, votre gynécologue vous prescrira un bilan hormonal et éventuellement un traitement hormonal.


En revanche, si un cancer gynécologique justifie votre hystérectomie, alors l’ablation des ovaires sera souvent nécessaire dans le même temps. Vous serez alors ménopausée à cause de la chirurgie si vous ne l’étiez pas auparavant.


La vie sexuelle après une hystérectomie


Il s’agit d’une inquiétude fréquemment exprimée par les patientes avant l’ablation de l'utérus. Ma vie sexuelle sera t’elle moins satisfaisante après? Non, votre vie sexuelle ne sera pas altérée, elle sera même mieux.





La pathologie initiale de votre utérus et les symptômes qui l’accompagnent comme les douleurs et les saignements, ont souvent un impact sur votre vie sexuelle. Des saignements prolongés, plusieurs semaines, chaque mois ne favorisent pas l’épanouissement sexuel.

La seule contrainte sur le plan sexuel est la période post-opératoire. L’hystérectomie étant le plus souvent une hystérectomie totale, c’est à dire avec ablation du col de l’utérus, il y aura une cicatrice avec une suture au niveau du fond vaginal, à la place de votre col.


La durée nécessaire à la cicatrisation vaginale est d’au moins 4 semaines. Les bains et les rapports sexuels sont donc interdits durant cette période. Votre gynécologue vous informera sur la reprise possible des rapports après avoir examiné cette cicatrice lors de votre consultation post-opératoire.

Après cette période de cicatrisation, les rapports sexuels sont possibles de manière tout à fait normale, en mieux.


Le risque de descente d’organes après une hystérectomie


Les facteurs principaux favorisant les descentes d’organes sont :

  • les accouchements

  • la qualité de vos tissus de soutien au niveau du bassin et du vagin.

L’ablation de l’utérus ne changera absolument rien à ces facteurs de risque.


Si vous n’avez pas de fragilité particulière à ce niveau, si vos tissus naturels sont de bonne qualité et résistants, l’hystérectomie n’augmentera pas votre risque de descente d’organes.


En revanche, si

  • vous avez accouché à plusieurs reprises d’enfants de poids importants,

  • vos tissus de soutien sont défaillants,

alors vous risquez de souffrir d’une descente d’organes un jour, hystérectomie ou non.


L’impact psychologique à ne pas négliger


La décision d’une hystérectomie ne doit jamais être prise à la légère, surtout pour une pathologie non cancéreuse. Que vous ayez des enfants ou non et quel que soit le nombre d’enfants que vous avez. Il s’agit d’une décision compliquée qui touche la femme dans son identité.


Même si l’objectif de l’ablation de l’utérus est de vous guérir d’une pathologie et d’améliorer votre qualité de vie, il ne faut pas se précipiter et s’assurer que les autres alternatives thérapeutiques ont été évoquées.



La très grande majorité des femmes ne regrettent pas leur choix. Cette décision les satisfait et leur apporte un plus grand confort. Mais il n’est pas exceptionnel que certaines patientes manifestent le regret de ne pas avoir différé leur hystérectomie. Généralement parce qu’elles n’ont pas eu assez de temps pour l’accepter.


Il est donc essentiel d’avoir été bien informée des modalités, des risques et des bénéfices attendus de l’ablation de l’utérus, pour n’avoir aucun regret.


Et c’est le but de cet article.


Docteur Olivier Marpeau

Gynécologue Aix-en-Provence




Prendre RDV avec le Dr Olivier Marpeau

©2019 par Docteur Marpeau