14 février 2022

vNOTES : HYSTERECTOMIE AMBULATOIRE

Trentième hystérectomie réalisée hier au bloc opératoire de l’Hôpital Privé de Provence par cœlioscopie vaginale avec le système vNOTES. L’occasion pour moi de revenir sur cette nouvelle technique chirurgicale, sans cicatrice abdominale, une hystérectomie ambulatoire qui transforme cette opération et accélère votre retour à une vie normale.

1. Evolution de la chirurgie de l’hystérectomie

La technique chirurgicale des hystérectomies a considérablement évolué ces dernières années. La chirurgie mini-invasive cœlioscopique supplante désormais la chirurgie ouverte par laparotomie et la chirurgie par voie vaginale.

A l’époque de la laparotomie, l’hystérectomie était une intervention chirurgicale lourde. Les patientes subissaient une cicatrice abdominale transversale au-dessus du pubis de type césarienne. Il était nécessaire de :

  • garder une sonde urinaire pendant 48 heures, 
  • la réalimentation était progressive sur plusieurs jours en fonction de la reprise du transit, 
  • les douleurs gênaient beaucoup les patientes pendant plus d’une semaine, 
  • et la durée d’hospitalisation était comprise entre 4 et 7 jours.

La chirurgie par voie vaginale et la cœlioscopie (chirurgie mini-invasive) ont allégé la période post-opératoire et accéléré le retour à une vie normale. La durée d’hospitalisation est ainsi le plus souvent inférieure à 3 jours.

Grâce à ces alternatives chirurgicales, les cicatrices abdominales sont discrètes pour la cœlioscopie et il n’y a pas de cicatrice pour la voie vaginale.

Cependant, chacune de ces techniques conserve des limites.

Dans la chirurgie vaginale classique :

  • la visibilité est limitée
  • Le contrôle de certains vaisseaux et l’ablation des ovaires (si elle est justifiée) sont parfois peu aisés

Dans la cœlioscopie traditionnelle :

  •  4 cicatrices sont le plus souvent nécessaires (une dans le nombril et 3 de 5 mm en bas du ventre),
  • cette technique ne peut pas être proposée dans le cas d’un utérus très volumineux.

L’hystérectomie par cœlioscopie vaginale vNOTES a permis de s’affranchir de ces limites.

A lire aussi : la cœlioscopie 

Hystérectomie vNOTES en ambulatoire et sans cicatrice abdominale par le Dr Olivier Marpeau à Aix-en-Provence

2. Comment ça marche ?

Les principes de l’hystérectomie vNOTES combinent certaines étapes de la chirurgie vaginale et de la chirurgie cœlioscopie. Le chirurgien doit donc être à l’aise dans ces deux voies d’abord pour pouvoir se lancer.

L’installation au bloc opératoire est une installation classique en position gynécologique, obligatoirement sous anesthésie générale.

L’opération débute par la mise en place d’une sonde urinaire, sonde qui sera retirée en fin d’intervention avant votre réveil.

Les premiers temps opératoires sont ceux de l’hystérectomie vaginale classique puis vient le temps cœlioscopique après la mise en place d’un dispositif spécifique permettant d’insuffler de l’air dans la cavité abdominale, de voir et d’opérer par le vagin.

Le chirurgien peut ainsi confortablement réaliser tous les temps successifs de l’hystérectomie avec un contrôle visuel idéal. L’ablation des trompes et des ovaires, si elle est nécessaire, ne pose aucun problème. Pendant toute la procédure, les uretères, le tube digestif et les vaisseaux sont parfaitement visibles et respectés.

L’utérus est extrait par le vagin, même s’il est volumineux.

L’intervention dure en moyenne 30 minutes.

A lire aussi : Ablation de l’utérus, quelles conséquences sur le corps des femmes ?

VNOTES, une intervention rapide et ambulatoire possible selon indication de votre gynécologue. Dr Olivier Marpeau

3. Après l’opération : hystérectomie par coelioscopie vaginale

Les patientes peuvent boire dès le retour en chambre et une alimentation normale est possible le soir même.

Le lever est précoce. Vous vous levez sous surveillance 4 à 6 heures après votre réveil pour aller aux toilettes.

En fonction de :

  •  la difficulté de l’intervention, 
  • de l’âge, 
  • de problèmes de santé éventuels associés, 
  • de la distance domicile-clinique et 
  • de la possibilité d’une aide à domicile, 

un retour à la maison le soir même est possible. 

Tous ces paramètres doivent être discutés avec votre chirurgien gynécologique et anticipés lors de la consultation pré-opératoire.

Avis d'une patiente ayant subi une hystérectomie par vNOTES en 2022 avec le Docteur Olivier Marpeau à Aix-en-Provence

4. A qui proposer l’hystérectomie vNOTES ?

L’hystérectomie par cœlioscopie vaginale vNOTES est adaptée à de nombreuses indications en chirurgie gynécologique mais elle ne peut pas être proposée à tout le monde. 

Aujourd’hui, cette voie novatrice traite seulement les pathologies bénignes comme les fibromes ou l’adénomyose. La cœlioscopie vaginale n’est pas encore recommandée en cas de cancer gynécologique.

Par ailleurs, les contre-indications habituelles à l’hystérectomie vNOTES (ou cœlioscopie vaginale) sont :

  • les antécédents chirurgicaux lourds, à l’origine d’adhérences importantes, 
  • la notion d’une endométriose sévère, 
  • plusieurs antécédents de césarienne

Ces situations doivent inciter à la prudence et faire plutôt choisir une cœlioscopie classique par voie abdominale.

A lire aussi : Endométriose : chirurgie ou pas chirurgie

5. Les précautions post-opératoires

Malgré ses avantages indiscutables, l’hystérectomie vNOTES reste une véritable intervention chirurgicale. L’indication doit être soigneusement pesée et discutée avec votre chirurgien gynécologue.

La durée habituelle de votre arrêt de travail sera de un mois.

De plus, les bains et les rapports sexuels sont impossibles pendant un mois. Votre chirurgien doit vérifier la qualité de votre cicatrice vaginale avant de vous donner l’autorisation de reprendre une vie sexuelle normale.

VNOTES : rapports sexuels et bains interdits pendant 1 mois après l’intervention chirurgicale. Dr Olivier Marpeau

6. Avantages de l’hystérectomie vNOTES pour les patientes

Pour conclure, les avantages liés à cette nouvelle technique chirurgicale d’hystérectomie sont nombreux : 

  • Sécurité accrue grâce à une excellente visibilité des structures anatomiques
  • Absence de cicatrice abdominale
  • Diminution des douleurs post-opératoires immédiates
  • Reprise rapide d’une alimentation et d’une activité physique normale
  • Chirurgie ambulatoire possible

Donc, si vous pensez pouvoir bénéficier de cette innovation chirurgicale, n’hésitez pas à en parler à votre chirurgien gynécologue.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.