• Docteur Marpeau

Stérilet: 4 conseils de votre gynécologue avant la pose

Mis à jour : avr. 10



La décision de se faire poser un stérilet, dans la vie d’une femme, est une décision importante. Le nombre de poses de stérilets est encore insuffisant face au nombre de prescriptions de pilule contraceptive. La pilule est le mode de contraception le plus répandu et elle est considérée comme moins invasive que la pose d'un stérilet au cuivre ou hormonal par un gynécologue. Le stérilet souffre d’une mauvaise réputation à cause notamment de son nom qui évoque la stérilité, c’est pourquoi il vaut mieux parler de Dispositif Intra-Utérin. Les femmes pensent encore malheureusement trop souvent que ce moyen de contraception est réservé aux femmes ne désirant plus d’enfant.


Mais les risques de la pilule:

  • grossesse non désirée suite à un oubli,

  • accident vasculaire cérébral,

  • phlébite,

  • embolie pulmonaire


et ses possibles effets secondaires comme:

  • l’acné,

  • la prise de poids,

  • la diminution de la libido,


font pencher la balance en faveur du stérilet pour beaucoup de femmes. Les femmes ayant eu une grossesse ne sont pas les seules à pouvoir bénéficier de la pose d'un stérilet. Aujourd'hui, beaucoup de femmes n'ayant pas encore eu d'enfant, font le choix de ce mode de contraception. L’efficacité à 99% du stérilet est également un argument de plus en faveur du dispositif intra-utérin.


Il est commun de penser que le stérilet est un corps étranger qui vous gênera notamment lors des rapports sexuels. C’est faux. Un dispositif intra-utérin ne mesure que 3,5 cm de long sur 3 cm de large. Ni vous ni votre partenaire ne le sentirez. Votre stérilet ne vous gênera pas dans votre vie au quotidien, c'est bien plus petit qu’un tampon et surtout situé beaucoup plus haut, dans votre utérus.


Alors voici les 4 conseils de votre chirurgien gynécologue avant la pose d’un stérilet.


1. Assurez-vous de ne pas être enceinte


Cela peut vous sembler évident! Puisque si vous faites la démarche de rechercher des informations sur la pose d’un stérilet, c’est généralement par prévention d’une grossesse non désirée. Mais c’est un point important dont il faut vous assurer en prenant rendez-vous chez votre gynécologue ou votre sage-femme.


Ce rendez-vous sera le moment opportun pour votre spécialiste de vérifier que la pose d’un stérilet au cuivre ou hormonal est possible pour vous. Cela va dépendre de vos antécédents ou particularités gynécologiques. Seul votre gynécologue connaît votre dossier et pourra vous guider dans votre choix.


Votre gynécologue pourra également vous conseiller sur la pose d’un stérilet au cuivre ou un stérilet hormonal. A titre d’exemple, un stérilet au cuivre ne sera pas conseillé à une jeune femme souffrant d’endométriose, pour éviter d'aggraver ses douleurs et son flux menstruel.

Votre gynécologue pourra également vous renseigner sur le déroulement de la pose. C’est le moment idéal pour lui poser toutes les questions qui vous passent par la tête, et que vous aurez préalablement notées pour ne rien oublier. Posez même les questions qui vous semblent bêtes, votre gynécologue est là pour vous rassurer. Lui-même vous posera certainement des questions sur les raisons de votre choix. Il vous guidera pour savoir si ce mode de contraception est adapté pour vous.


Saviez-vous que la pose d’un stérilet au cuivre peut être une contraception d’urgence s’il est posé dans les 5 jours suivant un rapport à risque ?


2. Règles et pose du stérilet


Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible de poser un stérilet pendant les règles, et c’est même conseillé. Pourquoi ? Quand vous avez vos règles le col de l’utérus est un peu plus dilaté. La pose fait donc moins mal pour celles qui sont un peu sensibles ou lorsque la pose s’annonce comme étant plus difficile. Calculez avec votre gynécologue la date supposée de vos prochaines règles, et demandez-lui de prendre un RDV dans cette période-là. Un peu d’anticipation qui pourra vous permettre de mieux vivre cette pose de stérilet, si cela peut vous rassurer.


Mais pas d’inquiétude, si votre cycle n’est pas régulier, ou que votre gynécologue n’est pas disponible aux dates de vos prochaines règles, il est tout à fait possible de poser un stérilet lorsque vous n’avez pas vos règles. Et cela ne veut pas dire que la douleur va être insoutenable. La pose d’un stérilet au cuivre ou hormonal prend environ 10 minutes. La douleur qui peut survenir est semblable à celle de vos règles. Elle peut persister de manière diffuse quelques jours après la pose dans certains cas très rares. Des antalgiques simples (paracétamol) la soulageront aisément.


Alors règles ou pas règles, ce type de contraception peut être posé à n’importe quel moment de votre cycle. Et sans incidence pour son efficacité!





3. La prise d’antalgiques avant la pose n’est pas systématique


La pose du stérilet au cuivre ou hormonal sera réalisée en position gynécologique, la même position que lors d’une visite de routine chez votre gynécologue.


Il n’est pas forcément utile de prendre des anti-douleurs ou antalgiques avant votre rendez-vous. La pose, ne durera que quelques minutes, et votre gynécologue est un spécialiste qui est rompu à l’exercice et le pratiquera avec soin.


Si vous n’avez jamais accouché par voie naturelle ou si la pose s’annonce difficile (antécédent d’opération sur le col par exemple), votre gynécologue vous prescrira un anti-inflammatoire à prendre 30 minutes avant la pose.


Pensez à respirer tranquillement pendant la pose si vous êtes de nature stressée. Votre gynécologue vous fera probablement tousser afin de faciliter l’insertion du dispositif intra-utérin sans douleur. C’est une petite astuce qui fera passer ce moment comme une lettre à la Poste !


Après la pose, votre gynécologue vérifiera le placement du dispositif intra-utérin (DIU) en pratiquant une échographie pelvienne de contrôle.


Les avantages du stérilet sur la pilule sont nombreux. Une fois le stérilet posé, vous serez tranquille pendant au minimum 5 ans en terme de contraception. Votre gynécologue pourra vérifier sa position lors de votre suivi gynécologique annuel. Vous ne le sentirez plus du tout quelques jours après la pose.


Si l'inconfort de la pose de votre stérilet persiste, contactez votre gynécologue afin de l'en informer et programmer une nouvelle visite si nécessaire.




4. Les bonnes questions à se poser avant la pose d’un stérilet


Suis je enceinte ? : Le seul fait de vous poser cette question contre-indique la pose d’un stérilet (sauf si vous souhaitez interrompre la grossesse).


Ai-je un désir de grossesse dans l’année à venir ? Si oui, le stérilet, moyen de contraception à long terme, n’est probablement pas le bon.


Est ce que j’oublie souvent ma pilule ? Prendre la pilule tous les jours est-il une vraie contrainte pour moi ? Si oui, le stérilet est certainement le bon moyen de contraception pour vous.


Suis-je à risque d’être porteuse d’une infection gynécologique sexuellement transmissible méconnue ? Au moindre doute, votre gynécologue vous prescrira un bilan complet avant de procéder à la pose de votre stérilet. Ce bilan est d’ailleurs systématique si vous n’avez pas d’enfant ou si vous avez moins de 25 ans.


En résumé, pour la pose d’un stérilet, demandez conseil à votre gynécologue qui connaît votre dossier et pourra vous orienter sur la contraception qui vous conviendra le mieux. Discutez avec votre spécialiste du meilleur moment pour la pose, mais le moment de votre cycle importe peu pour la réussite de la pose de votre stérilet.


La pose d’un stérilet c’est 10 minutes maximum d’inconfort pour 5 ans de contraception fiable en toute tranquillité.



Docteur Olivier Marpeau

Chirurgien Gynécologue à Aix-en-Provence










©2019 par Docteur Marpeau