3 juillet 2021

GUIDE COMPLET SUR LA LIGATURE DES TROMPES

La contraception définitive, ou ligature des trompes, est de plus en plus souvent demandée par les femmes. La méfiance vis à vis des hormones, les contraintes liées aux autres moyens de contraception et la volonté des femmes de pouvoir disposer librement de leur corps expliquent probablement cette tendance.

Dans cet article, je vous donne en 6 points clés le guide complet sur la ligature des trompes et ses conséquences.

1. ÊTRE MAJEURE ET ATTENDRE 4 MOIS

Vous êtes majeure et votre chirurgien vous a expliqué les modalités et les conséquences de la ligature des trompes il y a plus de 4 mois ? Alors vous pouvez programmer l’intervention.

En savoir plus sur cette opération de ligature des trompes pratiquée par le Docteur Olivier Marpeau, à Aix-en-Provence : contraception définitive ou ligature des trompes

En effet, toute femme âgée de plus de 18 ans a le droit de bénéficier de la stérilisation féminine, à condition de respecter le délai légal de 4 mois entre la consultation initiale d’information et le geste chirurgical. Il n’est pas nécessaire d’avoir des enfants ni d’être âgée de plus de 40 ans.

Il n'est pas nécessaire d'avoir des enfants ni d'être âgée de plus de 40 ans pour avoir une ligature des trompes

2. CONNAÎTRE LES AUTRES CONTRACEPTIONS

Lors de votre consultation préopératoire, votre gynécologue vous informera sur les autres moyens de contraception possibles dans votre cas, en fonction de votre cycle menstruel et d’éventuelles contre-indications.

En effet, il existe aujourd’hui  d’autres moyens de contraception à long terme comme les stérilets, au cuivre ou hormonaux. Ces dispositifs assurent une contraception très efficace pour une durée de 5 ans et permettent de diminuer ou d’arrêter vos règles si vous choisissez le stérilet hormonal.

Enfin, la contraception définitive masculine ou stérilisation masculine, appelée vasectomie, existe aussi. Discutez-en avec l’homme qui partage votre vie !

En savoir plus sur le stérilet : 4 conseils de votre gynécologue avant la pose

3. TECHNIQUE OPÉRATOIRE : LA COELIOSCOPIE

La technique chirurgicale utilisée aujourd’hui dans la grande majorité des cas est la cœlioscopie. La ligature des trompes est une intervention qui se déroule en ambulatoire, obligatoirement sous anesthésie générale. Grâce à de petites incisions de 3 mm, votre chirurgien réalisera un geste sur vos trompes pour empêcher la fécondation.

Plusieurs techniques sont possibles :

  • clips,
  • coagulation,
  • ablation partielle ou
  • ablation complète des trompes.

Toutes les informations sur la cœlioscopie sur le lien suivant : la coelioscopie

4. EFFET IMMÉDIAT ET IRRÉVERSIBLE

Dès votre réveil, vous pourrez oublier pilule, stérilet, anneau, patch et autres implants. L’effet contraceptif est immédiat. Vous n’aurez plus jamais besoin de moyen de contraception.

Mais surtout, quelle que soit la technique choisie par le chirurgien, il n’y a pas de retour en arrière possible. La ligature des trompes est une méthode contraceptive définitive et irréversible. Vous ne pourrez plus jamais tomber enceinte naturellement.

La ligature des trompes est une méthode contraceptive définitive et irréversible

5. AUCUN EFFET SECONDAIRE SUITE À LA LIGATURE DES TROMPES

Contrairement aux idées reçues, la ligature des trompes n’a aucun autre effet sur votre corps que celui de vous permettre de ne plus avoir à vous préoccuper de votre contraception, ni d’une potentielle grossesse non désirée.

L’ablation ou l’occlusion de vos trompes ne changera rien à votre statut hormonal. Il n’y aura aucun impact sur votre poids, votre libido, votre peau ou votre humeur. Ainsi, votre cycle continuera de manière tout à fait naturelle jusqu’à l’âge normal de la ménopause c’est à dire autour de 52 ans.

Ce moyen de contraception n’est donc pas recommandé si vos menstruations naturelles sont hémorragiques et/ou douloureuses.

UN SEUL RISQUE : LE REGRET

Vous l’avez compris, la ligature des trompes est un geste chirurgical simple et efficace qui vous assurera un confort de vie et une grande liberté.

Les risques chirurgicaux sont ceux de toute intervention par coelioscopie.

Finalement, le seul vrai risque est de regretter votre choix, c’est la raison pour laquelle vous devez bien réfléchir avant de vous décider.

Votre chirurgien est là pour vous conseiller, répondre à vos questions et vous orienter dans votre décision finale.

Docteur Olivier Marpeau, Chirurgien Gynécologue à l’Hôpital Privé de Provence, Aix-en-Provence

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *