4 septembre 2021

FROTTIS ANORMAL ET PAPILLOMAVIRUS : comprendre les résultats

“Lésion de bas grade, dysplasie de haut grade, lésion précancéreuse, papillomavirus, virus oncogène…”

Vous avez sans doute déjà lu ces termes anxiogènes en bas d’un compte-rendu de frottis anormal et vous êtes interrogée sur leur sens. Que signifient ces résultats ?

“J’ai un cancer du col, j’ai une Infection Sexuellement Transmissible, mon conjoint m’a trompé” sont les réactions habituelles des patientes.

Ainsi, si vous vous reconnaissez dans ces phrases, alors cet article est pour vous.

1. Modalités du dépistage des lésions précancéreuses du col de l’utérus

Le dépistage des lésions précancéreuses du col de l’utérus fait appel à deux types de tests bien distincts :

  1. le frottis cervico-utérin
  2. et/ou la recherche du Papillomavirus (HPV).

Ces analyses peuvent être réalisées sur le même prélèvement fait lors de l’examen gynécologique à l’aide d’une petite brosse passée sur le col de l’utérus.

  • L’objectif du frottis est de chercher des anomalies des cellules du col de l’utérus appelées le plus souvent dysplasies ou lésions précancéreuses, de bas ou de haut grade.
  • L’objectif de la recherche du Papillomavirus est de savoir si vous êtes porteuse d’un ou plusieurs Papillomavirus, guidant ainsi la suite de votre prise en charge.

Les modalités du dépistage des lésions précancéreuses du col ont récemment changé :

  • Le dépistage commence à l’âge de 25 ans ;
  • Entre 25 et 30 ans, il faut faire deux frottis à un an d’intervalle puis un tous les 3 ans ;
  • Entre 30 et 65 ans, le dépistage commence par une recherche de Papillomavirus.

Donc, si ce test est négatif, il faudra refaire un nouveau test HPV 5 ans plus tard. En revanche, si ce test est positif alors le praticien réalise un frottis à la recherche d’anomalies cellulaires.

frottis anormal : le dépistage des lésions précancéreuses du col commence à l'âge de 25 ans, rappelle le Dr Olivier Marpeau, chirurgien gynécologue à Aix-en-Provence

2. Papillomavirus et lésions précancéreuses du col de l’utérus : l’histoire naturelle

Le Papillomavirus est un virus extrêmement répandu, résistant et contagieux.

La contamination a lieu dans la grande majorité des cas au début de la vie sexuelle et concerne tout le monde. On estime que 80% des femmes et des hommes sexuellement actifs seront un jour ou l’autre porteurs de ce virus. Parmi les personnes contaminées, 90% d’entre elles élimineront naturellement le virus, sans aucun traitement.

En savoir plus : 3 raisons de vacciner vos enfants contre le Papillomavirus

La famille des Papillomavirus est une grande famille qui comporte environ 40 types de Papillomavirus différents. Seuls quelques-uns sont à l’origine des lésions précancéreuses du col de l’utérus.

Après la contamination, le virus s’installe dans les cellules du col de l’utérus. Si cette infection persiste, les cellules se transforment lentement pour aboutir à une lésion précancéreuse de bas grade, puis à une lésion de haut grade, et, rarement, à un cancer du col de l’utérus.

Il est très important de garder à l’esprit que le virus est le plus souvent éliminé naturellement avant d’altérer les cellules du col. Et ces lésions précancéreuses guérissent spontanément dans la majorité des cas. Par ailleurs, l’évolution entre une lésion précancéreuse et un cancer du col est très lente. Il s’écoule en moyenne 15 ans entre une lésion de bas grade et un cancer du col.

Papillomavirus : il s'écoule en moyenne 15 ans entre une lésion de bas grade et un cancer du col, rappelle le Dr Olivier Marpeau, chirurgien gynécologue à Aix-en-Provence

3. Résultats du frottis cervico-utérin et différents stades des lésions du col de l’utérus

Les résultats du frottis, reçus en règle générale par la poste sans explication, sont très anxiogènes.

Les données essentielles se trouvent dans la conclusion du compte-rendu.

Si vous lisez « frottis normal » ou « frottis négatif » : tout va bien, votre col est parfaitement normal.

En revanche, dans tous les cas suivants, votre frottis est anormal :

  • Si vous lisez « ASC-US » ou « ASC-H » ou encore « ASC-G » : ces abréviations barbares traduisent la présence de cellules atypiques sans que le frottis puisse conclure à la présence d’une réelle anomalie. Il faudra donc compléter ce frottis par des examens complémentaires pour s’assurer de l’absence de problème.
  • Si vous lisez « lésion de bas grade » ou « lésion de haut grade » : vous avez une lésion débutante du col de l’utérus, c’est donc un frottis anormal. Vous devez prendre rendez-vous sans aucune urgence pour une colposcopie. Votre gynécologue posera un diagnostic précis avant d’envisager un éventuel traitement.

Même si ce n’est pas son objectif premier, le frottis donne parfois des indications sur la présence d’une inflammation bénigne, d’une mycose ou d’une vaginose bactérienne. Ces résultats sont sans gravité et peuvent justifier la prescription d’un traitement simple par votre gynécologue ou votre sage-femme.

Frottis anormal : prendre RDV avec un gynécologue pour une colposcopie n'est jamais une urgence - Dr Olivier Marpeau, chirurgien gynécologue à Aix-en-Provence

4. Finalement, pourquoi un frottis anormal ce n’est pas grave ?

La présence du Papillomavirus est un marqueur d’activité sexuelle, pas une infection.

Le Papillomavirus est éliminé naturellement dans 90% des cas en deux ans.

Les lésions précancéreuses guérissent spontanément, sans aucun traitement, dans la majorité des cas.

L’évolution entre une lésion précancéreuse et un cancer du col de l’utérus est très lente, environ 15 ans, largement le temps de traiter efficacement et simplement si nécessaire.

Un frottis anormal n’est donc pas forcément signe de gravité. Contactez votre gynécologue sans urgence afin d’interpréter vos résultats sereinement.

Pour aller plus loin sur le sujet : qu’est-ce que la conisation ?

Docteur Olivier Marpeau, Chirurgien Gynécologue à l’Hôpital Privé de Provence, à Aix-en-Provence

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *