FAQ

Les réponses à vos questions

 

DOCTEUR MARPEAU RÉPOND AUX QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES SUR LA GYNÉCOLOGIE

CONSULTATION

 

J’AI MES RÈGLES, DOIS-JE ANNULER MA CONSULTATION?

Non. Une consultation de gynécologie peut être pratiquée pendant les règles, y compris le frottis.

J’AI PRIS RENDEZ-VOUS POUR UNE CONSULTATION DE SUIVI GYNÉCOLOGIQUE, COMMENT VA T-ELLE SE DÉROULER?

La consultation débute par un entretien abordant vos antécédents médicaux et gynécologiques, vient ensuite le temps de l’examen clinique qui associera examen du vagin et du col à l’aide d’un spéculum à usage unique avec réalisation d’un frottis cervical, toucher vaginal, palpation des seins et prise de votre tension artérielle. Cet examen clinique est systématiquement associé à une échographie de l’utérus et des ovaires par voie vaginale.

QUE DOIS-JE APPORTER POUR MA CONSULTATION?

Pensez à bien apporter les résultats de vos derniers examens médicaux (radios, prise de sang), votre dernière mammographie, ainsi que le courrier du médecin qui vous adresse. Si vous consultez pour un suivi de grossesse, vos échographies et vos derniers résultats d’analyse sanguine et urinaire seront nécessaires.
N’oubliez pas votre carte vitale ainsi que le moyen de règlement que vous souhaitez utiliser.

A QUOI SERT LE FROTTIS ET COMMENT SE PRATIQUE T-IL?

Le frottis est l’examen qui permet de dépister les lésions pré-cancéreuses du col de l’utérus, lésions provoquées par le Papillomavirus. Il est absolument indolore et peut être à l’origine de saignements minimes. Il se pratique au moment de l’examen du col avec le spéculum à l’aide d’une petite brosse à usage unique. J’adresse ensuite le pot contenant le prélèvement au laboratoire d’anatomopathologie (Medipath) qui vous enverra les résultats si ils sont normaux. En cas de résultat anormal, je vous adresserai un courrier pour organiser un examen complémentaire (colposcopie). 
La prise en charge des lésions précancéreuses du col de l’utérus n’est jamais urgente.

COLPOSCOPIE

 

A QUOI SERT UNE COLPOSCOPIE?

La colposcopie est l’examen qui permet de poser le diagnostic de lésion pré-cancéreuse du col et de préciser son stade (bas grade ou haut grade).

COMMENT SE DÉROULE CET EXAMEN?

Vous êtes installée en position gynécologique classique. L’examen débute par un temps d’observation à fort grossissement du col de l’utérus, sans, puis avec des colorants.C’est le temps essentiel de cet examen. Il est le plus souvent complété par une petite biopsie* sur la zone paraissant la plus pathologique à l’aide d’une pince à usage unique.
*prélèvement de petite taille d’un organe à visée diagnostique

LA COLPOSCOPIE EST-ELLE UN EXAMEN DOULOUREUX?

L’ensemble de la procédure est parfaitement indolore, seule la biopsie peut être à l’origine d’une sensation désagréable très brève. Vous aurez probablement des saignements minimes  dont la durée n’excédera pas 24 heures, apportez une serviette hygiénique. Durant cette période de 24 heures, vous devrez éviter les rapports sexuels et les bains.

JE SUIS PORTEUSE DU PAPILLOMAVIRUS, EST CE GRAVE? PUIS-JE AVOIR DES RAPPORTS NON PROTÉGÉS?

La présence du Papillomavirus (HPV) est très banale, 90% des hommes et des femmes le rencontrent avant l’âge de 25 ans. Il est juste le témoin d’une activité sexuelle. 
Rarement, la persistance de certains types de ce virus peut être à l’origine des lésions pré-cancéreuses du col de l’utérus, puis, très rarement, de cancers. L’évolution de ces lésions est très lente, au moins 15 ans entre la lésion pré-cancéreuse initiale et le cancer infiltrant.
Le fait que vous ou votre partenaire soit porteur du Papillomavirus ne vous oblige pas à avoir des rapports protégés. Le virus circule, rapports protégés ou non.

COMMENT FAIRE DISPARAÎTRE LE PAPILLOMAVIRUS?

Il n’y a pas de traitement pour faire disparaître le Papillomavirus, vous l’éliminerez naturellement avec le temps.
Le tabac est un facteur important qui peut retarder son élimination.
Le seul moyen de prévenir l’infection par le Papillomavirus est la vaccination anti-HPV, recommandée chez les jeunes filles et les jeunes garçons entre 11 et 14 ans. Elle est très importante.

CONTRACEPTION

 

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS MOYENS DE CONTRACEPTION FIABLES?

Il existe deux grands types de moyens de contraception, les contraceptifs non-hormonaux et les contraceptifs hormonaux.
Les moyens de contraception sans hormone fiables sont le Dispositif Intra Utérin (DIU ou stérilet) au cuivre et la stérilisation tubaire (ligature des trompes).
Les moyens de contraception à base d’hormones sont nombreux : pilule, DIU à la progestérone, implant à la progestérone, patch, anneau vaginal.

LA PILULE EST-ELLE DANGEREUSE POUR LA SANTÉ?

Non. Chaque moyen de contraception a ses avantages et ses inconvénients, ainsi que ses contre-indications. Le risque des pilules est essentiellement cardiovasculaire, il faut donc les éviter si vous avez des problèmes de coagulation, si vous avez eu une phlébite (caillot dans une veine), des problèmes cardiaques (hypertension artérielle) ou si vous fumez. Elle est également contre-indiquée si vous avez eu un cancer sensible aux hormones (cancer du sein).

JE N’AI JAMAIS EU D’ENFANT, MON GYNÉCOLOGUE PEUT-IL ME POSER UN STÉRILET?

Oui. La pose d’un stérilet est possible même chez les femmes qui n’ont jamais eu d’enfant. Il faut vérifier que vous n’avez pas eu d’infection gynécologique récente et faire un bilan biologique pour s’assurer que vous n’êtes pas porteuse de bactérie(s) à risque (Chlamydiae, Gonocoque). Enfin, vous devez être informée que la pose du stérilet sera probablement un peu douloureuse. La période idéale pour le poser est la période des règles.

JE VOUDRAIS ME FAIRE POSER UN STÉRILET MAIS J’HÉSITE ENTRE LE STÉRILET AU CUIVRE ET LE STÉRILET HORMONAL, LEQUEL CHOISIR?

La contraception par stérilet est très efficace et pratique.
Il existe 2 types de stérilet, les stérilets au cuivre (sans hormone) et les stérilets hormonaux ( contenant de la progestérone).
Les stérilets au cuivre vous conviendront parfaitement si vos règles naturelles (sans pilule) sont indolores, courtes et peu abondantes. En revanche un stérilet hormonal sera plus adapté si vos règles habituelles sont abondantes, douloureuses et/ou prolongées.

JE PARS EN VOYAGE POUR 3 MOIS ET JE NE VEUX PAS AVOIR MES RÈGLES. UNE AMIE M’A DIT DE PRENDRE MA PILULE EN CONTINU MAIS CELA ME FAIT PEUR. QU’EN PENSEZ VOUS?

Vous pouvez tout à fait suivre les conseils de votre amie et prendre votre pilule en continu pour ne pas avoir vos règles.Il n’y a aucun risque.
Si vos plaquettes de pilule contiennent 21 comprimés, prenez les sans interruption entre 2 plaquettes. En revanche, si il s’agit de plaquettes avec 28 comprimés, jetez les derniers comprimés placebo de couleur différente de la fin de la plaquette et prenez en continu les comprimés actifs (en général de couleur blanche).
Beaucoup de femmes prennent leur pilule en continu pour ne pas avoir de règle, par choix ou parce qu’elles ont une pathologie qui le justifie (comme l’endométriose par exemple).

NOUS SOUHAITONS FAIRE UN BÉBÉ, J’AI ENTENDU DIRE QU’IL FALLAIT ARRÊTER SA CONTRACEPTION PLUSIEURS MOIS AVANT LE PROJET DE GROSSESSE, QU’EN PENSEZ VOUS?

C’est faux.
Arrêtez votre contraception, quelle qu’elle soit, lorsque votre projet de grossesse est réel. Vous retrouverez votre fertilité telle qu’elle était auparavant.

JE VOUDRAIS ME FAIRE RETIRER MON STÉRILET MAIS J’APPRÉHENDE BEAUCOUP CAR J’AI LU QUE C’ÉTAIT BEAUCOUP PLUS DOULOUREUX QUE LA POSE. EST-CE VRAI?

Absolument pas.
L’ablation du stérilet est un geste quasiment indolore, vous ressentirez une simple gène très brève. A condition que les fils ne soient pas trop courts et facilement accessibles.

J’AI MAL AU VENTRE DEPUIS PLUSIEURS JOURS, JE PENSE QUE MON STÉRILET A “BOUGÉ”. QUE DOIS JE FAIRE?

En règle générale un stérilet ne bouge pas si il est bien positionné dès le départ. En dehors de la grossesse la cavité utérine est virtuelle et le dispositif contraceptif fermement fixé par ses bras.
Les complications mécaniques les plus fréquentes sont la perforation de la paroi utérine lors de la pose et l’expulsion du stérilet dans les jours suivant la pose. C’est la raison pour laquelle une échographie doit être systématiquement réalisée pour vérifier qu’il a été correctement posé.

ENDOMÉTRIOSE

 

MES RÈGLES SONT TRÈS DOULOUREUSES ET MON MÉDECIN GÉNÉRALISTE SUSPECTE UNE ENDOMÉTRIOSE. POUVEZ-VOUS M’EN DIRE PLUS SUR CETTE MALADIE?

L’endométriose est une maladie gynécologique fréquente, retrouvée chez 1 femme sur 10.
Cette proportion monte à près de 40% parmi les femmes qui souffrent de douleurs pelviennes chroniques, en particulier au moment des règles. Ce caractère cyclique est évocateur de la maladie. Les lésions sont en effet sensibles aux hormones féminines et se comportent comme du tissu utérin. Les lésions vont donc proliférer, saigner et laisser des cicatrices fibreuses à chaque cycle menstruel.
Chez certaines patientes, une importante innervation des lésions pourrait contribuer aux douleurs extrêmes parfois ressenties. En dehors de la période des règles, les patientes peuvent également souffrir lors des rapports sexuels (dyspareunies) ou encore lorsqu'elles urinent ou défèquent.

JE VIENS D’APPRENDRE QUE J’AVAIS UNE ENDOMÉTRIOSE. SUIS-JE STÉRILE?

Pas nécessairement.
Votre fertilité peut être altérée par l'endométriose mais ce n’est pas du tout systématique, 30 à 40% des femmes présentant une endométriose sont infertiles. Cette baisse de la fertilité s’explique par différents mécanismes (modifications anatomiques, inflammation, altération de l’utérus, troubles de l’ovulation).

QUELS SONT LES EXAMENS NÉCESSAIRES EN CAS D’ENDOMÉTRIOSE ?

L’examen radiologique de référence qui détecte au mieux cette maladie et permet d’en évaluer l’extension est l’IRM pelvienne.
Un bilan de fertilité est souvent prescrit pour optimiser la suite votre prise en charge et choisir la meilleure stratégie en cas de désir de grossesse.
D’autres examens plus poussés pourront vous être prescrits, notamment en cas de décision chirurgicale (échoendoscopie rectale par exemple).

QUELS SONT LES ORGANES QUI PEUVENT ÊTRE TOUCHÉS PAR L’ENDOMÉTRIOSE ?

L’endométriose est une maladie qui peut concerner tous les organes de la cavité abdomino-pelvienne. On distingue 4 types d’endométriose en fonction des atteintes anatomiques : 

  • l’adénomyose (endométriose de la paroi de l’utérus);

  • l’endométriose ovarienne (kystes endométriosiques ou endométriomes);

  • l’endométriose du péritoine, membrane qui tapisse les parois de l’abdomen et recouvre les organes;

  • l’endométriose profonde qui s’organise en nodule fibreux infiltrant en profondeur les organes (vessie, rectum, vagin, nerfs).

Toutes ces atteintes peuvent être isolées ou associées entre elles, et expliquent les symptômes dont vous souffrez.

JE DOIS ÊTRE PROCHAINEMENT OPÉRÉE D’UNE ENDOMÉTRIOSE. QUELS BÉNÉFICES PUIS-JE ESPÉRER DE CETTE INTERVENTION ?

La chirurgie de l’endométriose a deux intérêts.

Un intérêt diagnostique : l’exploration chirurgicale par cœlioscopie permet de faire le bilan exact des lésions de manière très précise en décrivant les différents organes touchés. En début d’intervention, une exploration de l’intérieur de l’utérus par une hystéroscopie et un test des trompes avec un colorant bleu pour vérifier leur perméabilité sont systématiquement effectués.

Un intérêt thérapeutique : lors de l’intervention, je procéderai à l’ablation de l’ensemble des lésions endométriosiques et restaurerai une anatomie normale en préservant au maximum vos ovaires. Le but de ce geste est de diminuer de manière significative vos douleurs et d’améliorer votre fertilité naturelle.

Pour cette chirurgie, j’utilise un outil chirurgical particulier, le PlasmajetⓇ, qui permet des gestes de grande précision en minimisant les risques.

JE SUIS ATTEINTE D’ENDOMÉTRIOSE PROFONDE ET UNE OPÉRATION EST PRÉVUE. QUELS SONT LES RISQUES DE CETTE CHIRURGIE ?

La chirurgie de l’endométriose n’est pas une chirurgie simple, elle présente quelques risques.

Hormis les risques communs à toutes les interventions par cœlioscopie (complications cicatricielles, décision de laparotomie en cours d’intervention, lésions d’organes…), il existe des risques spécifiques à cette intervention.

Le premier risque, rare, est l’apparition de difficultés à uriner. En effet, les lésions d’endométriose profonde sont souvent localisées à proximité de nerfs utiles dans le fonctionnement de la vessie. Le geste chirurgical peut parfois les abîmer et entraîner des symptômes urinaires. Certaines patientes sont obligées de se sonder pendant quelques jours à la maison avant que la vessie ne récupère un fonctionnement normal.

Le second risque, très rare, est la survenue d’une fistule. Il s’agit d’un défaut de cicatrisation avec la formation d’une communication anormale entre le vagin et le rectum. Ce risque est plus important chez les patientes qui ont besoin d’un geste chirurgical sur le rectum et sur le vagin. Il est prévenu par une dérivation digestive transitoire (stomie) pendant 7 à 10 jours.

JE SUIS SOUS PILULE EN CONTINU POUR MON ENDOMÉTRIOSE MAIS JE VEUX ARRÊTER LES HORMONES. QUE PENSEZ-VOUS DU STÉRILET AU CUIVRE DANS MON CAS?

C’est une très mauvaise idée.
L’endométriose est une maladie liée au cycle naturel. Si vous choisissez une contraception mécanique, comme un stérilet au cuivre, les douleurs seront encore plus intenses et la maladie progressera puisque votre cycle ne sera plus bloqué par une contraception hormonale, contraception recommandée dans votre cas.

FIBROMES

 

ON VIENT DE ME FAIRE UNE ÉCHOGRAPHIE POUR DES DOULEURS ET LE RADIOLOGUE A TROUVÉ DES FIBROMES DANS MON UTÉRUS. EST CE GRAVE ? QUELLES PEUVENT ÊTRE LES CONSÉQUENCES DE CETTE MALADIE ?

Les fibromes sont des tumeurs musculaires bénignes développées à partir de la paroi musculaire de l’utérus. Ce ne sont ni des lésions cancéreuses, ni pré-cancéreuses.
Les symptômes varient en fonction du nombre de fibromes, de leur taille et de leur localisation.
Ils sont souvent responsables de règles abondantes et prolongées, parfois de douleurs en bas du ventre, d’envies fréquentes d’uriner, ou de troubles du transit. Lorsqu’ils sont à l’intérieur de la cavité utérine, ils peuvent diminuer la fertilité ou être à l’origine de fausses couches.
un événement intéressant, ou une ressource utile aux visiteurs. Ajoutez un petit résumé, des liens vers les sites correspondants et insérez une belle image ou une vidéo pour plus d'impact.

©2019 par Docteur Marpeau